Bienvenue sur le site des Prix
remis chaque année par l'ATAA,
l'Association des traducteurs/adaptateurs de l'audiovisuel.
Première édition : enfin la soirée de remise !

Première édition : enfin la soirée de remise !

Pour cette première édition du Prix de la traduction de documentaires télévisés, nous avons reçu 18 candidatures, dont 14 étaient...
Prix ATAA Cinéma 2017, retour sur un discours plein d'émotion.

Prix ATAA Cinéma 2017, retour sur un discours plein d’émotion.

Hélène Geniez, lauréate du Prix de l’adaptation en sous-titrage, catégorie non anglophone, a en effet offert au public un très...
Prix du documentaire : composition du jury

Prix du documentaire : composition du jury

Voici la composition du jury du Prix de la traduction de documentaires télévisés :   Agnès Elkaïm, Anthony Panetto, Nathalie...
Prix Cinéma 2017 : Le palmarès !

Prix Cinéma 2017 : Le palmarès !

Une salle comble, de l’humour, de beaux discours et des messages importants passés pour cinq récompenses remises lors de la...
Prix de la traduction de documentaires

Prix de la traduction de documentaires

Dans le sillage des Prix de l’adaptation cinéma et des Prix de l’adaptation séries, l’ATAA a créé, en partenariat avec...
Prix 2017 - La liste des jurés et des finalistes !

Prix 2017 – La liste des jurés et des finalistes !

Cette année encore, les jurés des Prix se sont plongés dans les films sélectionnés afin de distinguer plusieurs adaptations. Le...
Soirée de remise des prix de l'ATAA - édition 2017

Soirée de remise des prix de l’ATAA – édition 2017

Pour cette 6ème édition des Prix de l’ATAA, rendez-vous le vendredi 03 février 2017 à la Sacem (225 avenue Charles...
Palmarès de la 1re édition des Prix Séries

Palmarès de la 1re édition des Prix Séries

Les premiers Prix de l’ATAA dédiés aux séries ont été décernés ! Voici le palmarès : ADAPTATION EN DOUBLAGE Le jury :...
Les Prix Séries, c'est parti !

Les Prix Séries, c’est parti !

L’ATAA lance cette année la toute première édition des Prix Séries ! Le but à travers ces nouveaux prix est de...

Hélène Geniez, lauréate du Prix de l’adaptation en sous-titrage, catégorie non anglophone, a en effet offert au public un très beau moment. Elle nous a autorisés à publier son texte, suivi de quelques mots de la société de production qui lui avait confié ce film.

“Merci infiniment aux membres du comité : je me sens très honorée et très touchée par ce prix.

Merci à l’ATAA, à ses fondateurs et membres actifs, qui font un travail extrêmement important pour nous donner de la visibilité, nous défendre, et pour que nos métiers puissent continuer à être exercés avec noblesse.

Je pense qu’il y a encore d’autres formes à inventer, pour renforcer la solidarité entre nous et consolider nos situations professionnelles (je pense à des prises d’intérêts communs dans des coopératives par exemple), pour œuvrer chacun dans sa spécialité mais ensemble, en complémentarité.

Merci à Fullhouse et Maneki Films, à Didar Domerhi, et particulièrement à Lucie de Rohan Chabot, pour sa confiance et son enthousiasme. Et pour nos rires à propos du choix du titre de sortie France, Paulina. Et merci à Ad Vitam pour le choix d’offrir ce film au public français.

Merci à Paulina ! Cette belle femme si investie au cœur d’une intrigue sociale, politique et féministe. Mon travail sur ce film est le fruit de ma longue histoire d’amour avec Buenos Aires, commencée il y a 20 ans, et avec le cinéma argentin, qui se regarde beaucoup le nombril mais sait aussi porter un regard vraiment intense et intéressant sur le monde, comme le prouve ce film.

Merci à tous mes collègues et amis du métier, pour leur confiance, leur soutien, leur générosité, leurs coups de main, leur humour, bref, pour leur amour, qui me nourrit depuis 15 ans maintenant. Ce métier est aussi, vous le savez tous, une fabuleuse aventure humaine.

Je l’aime, ce métier ! J’aime ce métier quand une cliente me félicite pour un jeu de mot… trouvé par ma copine. Merci, Mariette ! J’aime ce métier quand une habituée du cinéma commercial à gros budget découvre le cinéma indépendant latino-américain parce qu’on partage le même bureau. J’aime ce métier quand je ris ou pleure toute seule derrière mon écran, traversée par les émotions que mes sous-titres devront ensuite exprimer.

Pour moi, être auteur au service du cinéma, c’est certes être dans l’ombre, mais porteur de lumière, non pas pour qu’il n’y ait plus de mystères, mais pour éloigner les ténèbres.

Être auteur et traducteur, c’est plonger dans les racines de nos différentes cultures pour prendre de la… hauteur, c’est enrichir l’humus avec nos mots pour faire pousser encore et toujours la diversité, c’est approfondir pour mieux élever le débat, par delà les frontières et les murs, qu’ils soient déjà construits ou pas. Et puis, y a-t-il un trait d’union à « par delà » ?

Traduire, c’est trahir, bien sûr, un peu, beaucoup, passionnément : c’est transiger et travestir, c’est tramer, tisser, tirer, tergiverser, tournicoter, tarabiscoter, se tracasser… Mais traduire, c’est surtout transmettre, transmettre de la culture à l’autre, à l’autre d’ici, à l’autre d’ailleurs, l’autre d’aujourd’hui et l’autre de demain. Et au nom de cela, cette distinction me conforte dans mon choix : que ferais-je d’autre dans la vie que ce métier-là ?
Merci !”

“Nous sommes heureux et fiers qu’Hélène Geniez ait été récompensée, par ses pairs, pour sa remarquable adaptation en français du film Paulina de Santiago Mitre.

Hélène sait trouver le mot juste ou l’expression qui allie parfaitement concision et rythme de la réplique originale. Son sens de la précision, son respect de l’esprit du texte de départ vont de pair avec son exigence vis à vis du film sur lequel elle travaille. Si Hélène est une excellente traductrice pour le cinéma c’est aussi parce qu’elle pose un vrai regard sur le scénario et le montage.

Encore bravo,
Lucie pour Full House et Maneki Films”

Article précédentPrix du documentaire : composition du jury Article suivantCandidature